Main Content

20 sept. 2011, 14:01UTC

Telefónica premier à Alicante

4007
PAUL TODD/Volvo Ocean Race
À près d’un mois du départ de la Volvo Ocean Race, un premier concurrent vient d’arriver à Alicante : Team Telefónica.

"Il est facile pendant les préparatifs d’oublier que c’est une course de bateaux, mais l’arrivée des équipes nous rappelle l’essentiel."

« C’est un grand moment pour nous, » avoue Iker Martínez, tout juste arrivé au ponton. Le skipper espagnol exprime sa satisfaction après quatre mois et 9000 milles d’entraînement.

« Notre objectif a toujours été d’être prêts au moment d’arriver à Alicante et je crois que nous le sommes. Notre entraînement est terminé. Il ne nous reste plus qu’à boucler les derniers préparatifs. On se sent bien, mais on sait aussi que les autres équipages sont bons. Pour les battre, il nous faudra être à 100 %. »

Parmi les 11 équipiers du bord, on trouve sept Espagnols - dont Xabi Fernández. Martínez et lui forment le duo le plus prestigieux de la voile espagnole.

Ils naviguent ensemble depuis 1999 et ont remporté deux médailles olympiques, trois championnats mondiaux et européens et une deuxième place lors du dernier tour du monde en double. C’est leur troisième Volvo Ocean Race. Martínez affiche donc une belle sérénité.

« Tout est sous contrôle. Pour se battre jusqu’à la fin de la course, il faut être en très bonne forme au début. Je sens que nous le sommes. »

Pour Telefónica, cette arrivée espagnole ressemble presque à un retour à la maison. Le Volvo Open 70 dessiné par Juan Kouyoumdjian a été construit au chantier King Marine à Valence. En mai dernier, il a été mis à l’eau à Alicante.

Puis Team Telefónica a quitté la ville le 17 mai pour passer trois mois à Lanzarote avant de rejoindre sa base de Sanxenxo en Galice.

Entre le nord de l’Espagne et Alicante, l’équipage a couvert 840 milles et a signé de belles vitesses : 486 milles en 24 heures. C’est seulement 107 milles de moins que le record détenu par Ericsson 4 depuis la précédente édition de la course.

À leur arrivée, Knut Frostad, directeur général de la Volvo Ocean Race, a salué l’importance de l’instant.   

« C’est un moment très significatif pour la course. Il est facile pendant les préparatifs d’oublier que c’est une course de bateaux, mais l’arrivée des équipes nous rappelle l’essentiel.

« Jusqu’à présent les équipages ont travaillé chacun de leur côté. Mais une fois qu’ils arrivent à Alicante, ils sont dans la Volvo Ocean Race. Je suis impressionné que Telefónica arrive le premier – ça montre qu’ils sont très bien préparés et qu’ils seront compétitifs. Les autres concurrents vont les rejoindre et j’ai hâte de les accueillir à Alicante. »

Team Sanya est attendu à Alicante dans les prochains jours après un parcours qualificatif entre l’Angleterre et l’Espagne.

CAMPER with Emirates Team New Zealand s’est lui brièvement arrêté à Alicante la semaine dernière avant de partir pour Palma jusqu’à la semaine prochaine.

Abu Dhabi Ocean Racing, Groupama sailing team et PUMA Ocean Racing rejoindront le reste de la flotte avant la date limite du 3 octobre.

Secondary Content

Top News Content

4007
PAUL TODD/Volvo Ocean Race

Team Telefonica are the first team to arrive in the start city of Alicante, for the Volvo Ocean Race 2011-12.

4005
PAUL TODD/Volvo Ocean Race

Skipper Iker Martinez is greeted by Volvo Ocean Race CEO Knut Frostad. Team Telefonica are the first team to arrive in the start city of Alicante, for the Volvo Ocean Race 2011-12.

4003
PAUL TODD/Volvo Ocean Race

Team Telefonica are the first team to arrive in the start city of Alicante, for the Volvo Ocean Race 2011-12.